Précautions d’emploi

Les huiles essentielles sont des produits puissants, qu’il faut utiliser avec modération, ayant des restrictions spécifiques pour chacune d’entre elles.

 

Pour une utilisation des huiles essentielles en toute sécurité, il faut prendre en compte plusieurs paramètres :
l’âge : les précautions ne sont pas les mêmes si l’on est un nourrisson, un enfant, une femme enceinte, un adulte ou une personne âgée.
la voie d’utilisation : les dangers sont différents et la toxicité de certains composants plus ou moins marquée par voie orale, cutanée ou respiratoire.

Par voie orale :
Certaines huiles essentielles peuvent être prises pures sous la langue sous avis médical. Il est conseillé dans certains cas de les mélanger avec une cuillère d’huile végétale, de miel, sur un sucre, un comprimé neutre ou un bout de pain.
Certaines huiles essentielles peuvent être irritantes pour les muqueuses.

Par voie cutanée :
Certaines huiles essentielles peuvent être appliquées pures sur la peau et d’autres doivent être diluées dans une huile végétale.
Certaines huiles essentielles peuvent être irritante, photosensibilisantes, dermocaustiques.

Par voie respiratoire :
En respirant directement au flacon, ou en disposant quelques gouttes sur un mouchoir. En diffusion atmosphérique, utiliser un diffuseur électrique approprié, destiné uniquement aux huiles essentielles.
Certaines huiles essentielles pures peuvent être irritantes pour les voies respiratoires. Respectez bien les contre-indications.

Récapitulatif des règles à respecter, des précautions d’emploi, des dangers potentiels des huiles essentielles.

 

Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée et hors de vue des enfants. Pour leur sécurité, ne jamais retirer la capsule compte-goutte des flacons des huiles essentielles.
Avant chaque utilisation, si vous avez un doute, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de professionnels de la santé, tels que des médecins ou des pharmaciens.
Consultez un médecin pour toute indication thérapeutique ou tout traitement par voie orale.
Certaines huiles peuvent être irritantes ou particulièrement sensibilisantes. Un test de tolérance cutané est conseillé avant toute utilisation d’huiles essentielles. Déposé une goutte d’huile essentielle dans le pli du coude pendant au moins 48 heures à l’état pur ou dilué sur la peau. Si vous observez une réaction (rougeur, irritation, picotement…), n’utilisez pas l’huile essentielle
Les huiles essentielles de Bergamote, Citron, Mandarine, Orange, Pamplemousse, Lemongrass, Litsea et le macérât huileux de Millepertuis peuvent être photosensibilisants. Après utilisation de ces huiles, ne vous exposez pas au soleil ou aux UV pendant 6 heures.
 Certaines huiles essentielles peuvent être irritantes, particulièrement sensibilisantes ou peuvent présenter une certaine toxicité à forte dose ou à long terme : Basilic, Cannelle, Carotte, Cèdre, Cyprès, , Eucalyptus globulus, Gaulthérie, Girofle, Hélichryse, Laurier, Lemongrass, Litséa, Menthe poivrée, Menthe verte, Millepertuis, Origan, Pin sylvestre, Romarin à camphre, Romarin à verbénone, Pin, Thym à thymol, Ylang-Ylang.
 N’associez pas huiles essentielles et traitements médicamenteux sans avis médical.
 Une huile essentielle ne doit pas être appliqués dans ou près des yeux. En cas de contact avec l’œil, n’utilisez pas d’eau pour rincer mais appliquez une huile végétale dans l’œil et consultez un médecin.
Les huiles essentielles ne doivent pas s’appliquer pures dans le nez, les oreilles ou sur les muqueuses anales et vaginales. Toujours les diluées.
En cas d’allergies respiratoires ou d’asthme, évitez d’inhaler directement les diffusions d’huiles essentielles.
En cas d’ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillerées d’huile végétale afin de diluer l’huile essentielle, contactez un centre anti-poison et consultez un médecin.
Les injections d’huiles essentielles sont formellement interdites.
Pour conserver une huile essentielle dans de bonnes conditions, il faut éviter la lumière et les écarts de température. A conserver dans un flacon en verre teinté bien fermés car ce sont des composé volatils.
D’une manière générale, nous déconseillons l’usage d’huiles essentielles pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, les personnes hypersensibles ou présentant un cancer hormono-dépendant, et plus généralement celles ayant des problèmes de santé. Sauf avis médical, n’utilisez pas non plus d’huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans. Pour les enfants de plus de 3 ans, utilisez-les exclusivement sous contrôle médical.

 

Les informations comme les propriétés, les modes d’utilisation, les recettes ou formules disponibles sur notre site internet, sur notre dépliant et à la boutique représentent la synthèse d’extraits tirés de différents ouvrages ou site internet de référence en aromathérapie, hydrolathérapie et phytothérapie. Toutefois, ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas faire office de prescription médicale, ni même engager notre responsabilité. Pour tout usage dans un but thérapeutique, consultez un médecin.